Est-ce que vous avez déjà entendu parler du Green Magma ? Cette potion bio magique est obtenue à partir de jeunes pousses d’orge, particulièrement riches en vitamines, minéraux et enzymes… Parmi les propriétés revendiquées par cette boisson : un effet détox, dû notamment à sa richesse en chlorophylle.

Hé oui, parce que la chlorophylle, c’est un peu la vie… Non non, ça ne sert pas qu’à rendre les plantes les chewing-gums Hollywood vertes ! Ce pigment est indispensable à la photosynthèse, c’est à dire à l’assimilation du CO2 par les végétaux, pour fabriquer de la matière organique, en rejetant au passage de l’oxygène (ah oui, c’est vraiment la vie, je rigolais pas !).

Et pourtant, jusqu’à maintenant, l’utilisation de la chlorophylle en cosmétiques se limitait à… colorer les produits en vert. Alors oui, vu l’importance de la molécule pour le vivant, on pouvait éventuellement trouver sur les boites des produits qui en contenaient des messages « healthy », mais il n’étaient basés sur aucune base scientifique fiable.

Jusqu’à ce qu’Alexandra Croce s’en mêle !

Car pour créer sa marque de cosmétiques bios, Alorée, Alexandra ne s’est pas contentée d’extraire brutalement de la chlorophylle et de la mixer telle quelle à ses formules… Non, non, non, pour être certaine que la molécule pouvait avoir un effet bénéfique sur la peau, Alexandra a lancé un programme de recherche, qui a abouti à la synthèse d’un actif bio exclusif, qui intègre les propriétés de la cholophylle : le C.H.C®, issu des jeunes pousses d’orge.

Bon, là je vous vois sauter au plafond, donc oui, on peut faire du bio en utilisant des actifs de pointe, synthétisés selon des processus écocertifiés, c’est bien pour ça que ces produits n’ont plus rien à envier à la cosmétique « conventionnelle » !

Donc, le C.H.C est riche en chlorophylle, polyphénols, oligoéléments et omégas 3, et ce phyto-complexe oxygénant, anti-oxydant et activateur du métabolisme cellulaire a pour mission de préserver la peau du vieillissement précoce. Et les tests réalisés in-vitro sont plutôt probants : réduction de 17% de l’oxydation intracellulaire induite par les UVB, et amélioration de la respiration cellulaire et de la production d’énergie !

Ok, donc base scientifique fiable, un bon point pour Alorée. Et après ? Et bien figurez vous que la marque mérite de figurer dans ma sélection « cosmétiques engagés », parce qu’elle s’est construite en s’appuyant sur le développement local. Ainsi, la région Languedoc-Roussillon a soutenu le programme de recherche et développement lancé par Alexandra sur la chlorophylle, qui se poursuit en partenariat avec la fac de pharmacie de Montpellier. De plus, les fournisseurs de la marque sont, pour la plupart, de la région, et tout y est fabriqué !

Bien bien, mais encore ? Si je vous dit que les soins sont beaux, sentent bon, et que les textures sont chouettes ?
Le design de la marque, inspiré de la forme de la molécule de chlorophylle, est vraiment réussi…

Le parfum (bio) de ces soins, est inédit, une petite prouesse à lui seul ! Vous appliquez, ça sent l’herbe coupée. Puis l’odeur évolue vers la rose. Mais ça n’est pas finit, car les dernières notes sont fruitées, clin d’oeil à l’abricot du Roussillon ! Lorsque j’ai découvert les produits au salon Beyond Beauty, ça m’a vraiment bluffée…

Enfin, la gamme est très complète, avec des classiques, lait démaquillant, gel nettoyant, sérum, crème, contour des yeux, et des innovations, comme le kit de gommage détox (de la poudre de noyaux d’olives et des graines d’alphapha à mélanger au gel nettoyant ou au masque pour faire votre soin sur mesure) ou, justement, le masque éclat life resource, dont la texture gélifiée se transforme en lait au contact de l’eau. Le tout à prix doux, de 11€ pour le gommage à 30€ pour le sérum.

Normalement, maintenant, vous devez avoir l’eau à la bouche et très envie de découvrir cette gamme de soins, distribuée chez Mademoiselle Bio ?

Bonne nouvelle pour vous, puisque la marque vous offre un kit de gommage détox, auquel j’adjoins, histoire que vous en profitiez au mieux, un gel nettoyant Strong Purifier !

Pour jouer, répondez en commentaire à la question suivante :

Comment s’appelle le concept lancé par Alorée ? (vous devriez trouver la réponse par ici…)

Vous avez jusqu’au 12 décembre à minuit pour jouer !

EDIT du 16/12 : Le sort a désigné Bella Donna, qui remporte ce joli lot ! Envoie moi vite tes coordonnées…

Rendez-vous sur Hellocoton !
Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...