Tous les ans, dès que les beaux jours reviennent, mon obsession pour le « bronzer » ressurgit. Toujours à la recherche de celui qui sera naturel et lumineux sur ma peau tout de même pâle (disons un NC 20 chez Mac), facile à appliquer le matin sous un néon de salle de bain sans se retrouver le visage tatoué de marques orange étranges, et qui ne me transformera pas en boule à facettes (j’ai définitivement abandonné la Teracotta Blonde de Guerlain et ses paillettes, en veux tu ? en voilà !).

Alors forcément, quand Chanel a commencé à nous envoyer du rêve avec ses Beiges, même si les premières communications sur le sujet étaient quelque peu contradictoires et hésitantes (terre de soleil, poudre visage, mais est-ce bien une poudre au fait, il faut l’appliquer  » en 3 « , non sur tout le visage, bref, les spéculations allaient bon train !), j’ai fini par trancher en concluant que le mieux était de les acheter pour me faire mon opinion. J’ai donc opté pour la teinte la plus claire disponible dans nos parfumeries françaises, la 20.

Après tout, une « belle mine », c’est exactement ce qu’on cherche toutes, non ?

beige chanel

Première impression packaging, l’écrin beige est joli. Chic, simple, efficace. On a beau dire ce qu’on veut, vu le prix de la bête, 48€50 toute de même, ça compte. Petite déception à l’ouverture en revanche : le grand miroir est parfait, mais plutôt que de loger son pinceau (inutile soit dit en passant) sous la poudre, Chanel l’a logé dessus, dans un rond de plastique qui se positionne sur la poudre. On pourrait qualifier l’initiative de minimaliste et pragmatique. Perso, je trouve juste ça cheap et inutile.

beige chanel 2

Venons-en à la partie primordiale de l’affaire : la poudre. Et bien elle sent bon les fleurs. Ce qui est un bon point, toujours rapport au prix de l’objet. Autant se faire plaisir en l’utilisant hein !
Mais alors, est-ce un bronzer, une simple poudre, ça s’applique comment ? Pas étonnant que les gens hésitent à la lecture du pitch :

Toute l’année, la poudre compacte Les Beiges donne à votre peau cet éclat pur et frais des journées passées au grand air. L’intuition guide chaque passage du pinceau pour créer une belle mine sur mesure, plus ou moins intense. Ses cinq teintes lumineuses et naturelles révèlent un éclat resplendissant tout en transparence.

Ce que j’en ai déduit : si vous prenez une teinte qui colle quasi à votre peau, donc 20 pour moi, vous pouvez l’utiliser sur tout le visage, un peu comme un fond de teint minéral, pour un rendu discret, un effet embellisseur réel mais en toute discrétion. Si vous choisissez la teinte au dessus, appliquez-là plutôt  » en 3 « , pour un effet coup de soleil plus intense.

beige chanel 3

J’applique cette poudre fine (elle me fait penser aux Beauty Powders de Mac, plus particulièrement à celles de la collection Raquel Welsh de… 2007, ça ne nous rajeunit pas tout ça !), avec le pinceau poudre minéral Séphora (17€90) qui est suffisamment dense et ferme, sur tout le visage.

Au départ, j’utilisais mon Flap Top Everyday Mineral, mais les poils sont un peu trop souples et avaient tendance à cirer la surface de la poudre, la rendant difficile à prélever.

beige chanel 4

Une petite idée du rendu ? C’est léger, lumineux, satiné, ça relève à peine le teint, juste comme il faut. A vrai dire, je ne quitte plus cette poudre, et toutes mes autres terres de soleil restent au placard pour l’instant !

beige chanel 1

Et si vous voulez jeter un œil aux conseils de Lisa Eldridge, ça n’est jamais inutile !

Poudre Belle Mine Chanel, Les beiges, 48€50

Rendez-vous sur Hellocoton !
Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...