Pour fêter ses 50 ans, Diptyque a décidé de créer une ligne résolument mixte : mixte car unisexe, mais aussi parce qu’il ne s’agit pas simplement d’une odeur pour soi, mais également d’une senteurs pour l’intérieur. Pour cela, la marque a eu l’idée osée de capturer l’odeur « signature » de sa boutique, au 34 boulevard St Germain… Ravissante boutique en bois ciré, riche en effluves, où se mêlent tous les parfums de la marque, chauds, fleuris, épicés…


Le Docteur Romain KAISER, spécialiste de la capture d’odeurs pour GIVAUDAN, s’est donc installé plusieurs semaines avec son matériel au 34 boulevard Saint-Germain pour analyser l’air ambiant. On aurait pu craindre le capharnaüm olfactif.

Alors oui, la pyramide reprend tout ce que les tiroirs de la boutique Diptyque doivent contenir :

  • notes de tête

    Cassis, Feuilles Vertes, Hespérides, Baie Rose, Girofle, Cannelle, Cardamome

  • notes de cœur

    Rose, Geranium, Tubéreuse, Iris, Violette

  • notes de fond

    Notes Boisées, Eucalyptus, Baumes, Résines

Et si vous cherchez un peu sur le web, vous vous rendrez compte que la fragrance ne semble pas faire l’unanimité (et subitement je me souviens pourquoi je ne fréquent plus les forums « parfums… », bref).

Est-ce pourtant parce qu’elle contient tout ce que j’aime ? Je la trouve très équilibrée, entre l’épicé, le fleuri et le boisé, pas trop opulente, ni entêtante, et finalement familière et facile à porter. Alors si vous en avez l’occasion, donnez-lui sa chance 😉 .

Pour compléter la célébration de cet anniversaire spécial (50 ans, ça n’est pas rien !), Diptyque a invité trois parfumeurs, Olivia Giacobetti, Fabrice Pellegrin, et Olivier Pescheux, à créer des éditions limitées pour la collection « Les invités du 34 ».

Première invitée, Olivia Giacobetti, auteure de Philosykos et d’Ofrésia : la bougie « Curiosité », on la veut rien que pour son contenant ! Mais son parfum n’est pas en reste, inspiré par l’atelier de Desmond Knox-Leet, l’un des trois fondateurs de Diptyque, il mêle l’odeur des fusains, du papier, de l’ambre et des bois anciens.

L’ «Eau Mage», de Fabrice Pellegrin, à qui l’on doit Do Son, l’Eau de Lierre et l’Eau Duelle, est mon coup de cœur.  Chaude et orientale, un peu mystérieuse, ses notes d’ambroxan, de cashmeran, de patchouli et de labdanum ont tout pour réconforter les soirées hivernales.

Olivier Pescheux (Vetyverio, l’eau de Tarocco, et le 34 justement) a quant à lui élaboré «Eau Particulière », une eau multiusage, inspirée du principe du Vinaigre de toilette de la marque,  qui mêle la douceur de la rose et des muscs, à la fraîcheur de la menthe. Je l’avoue, c’est la création qui m’a le moins marquée.

Alors, vous vous découvrez des envies dans cette gamme ?

Rendez-vous sur Hellocoton !
Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...