… les mains aussi. Douces mais fermes quand il le faut.

Changement de saison, changement de températures, léger hâle d’été oublié… la semaine dernière, j’ai décidé que ma peau avait besoin d’un bon coup de fouet, et moi d’être chouchoutée. Un soin du visage s’imposait, mais où ?

D’humeur aventureuse, je me décide à prendre rendez-vous chez les Anges ont la peau douce, un institut dont on a forcément entendu parler pour peu qu’on lise de temps en temps les blogs beauté parisiens.

Le « lounge beauté » (sic) se situe au 254 rue du Faubourg St Honoré. J’insiste. Nan, parce qu’il y a plusieurs mois, j’avais déjà décidé d’essayer cet institut, j’avais même pris rendez-vous. A l’heure dite, je me suis pointée au 254 rue St Honoré. Après avoir fixé, perplexe, un assez long moment la façade du restaurant, je suis arrivée à la brillante conclusion qu’il y avait un problème. Et arriver 40 mn en retard à un soin de 30 mn, c’est moyen (ah oui, la distance entre les deux 254  est de 2,9 km figurez-vous !). Bref, j’ai appelé pour annuler, avec une excuse bidon évidemment (panne de métro certainement) tellement je me sentais idiote…

Parenthèse fermée.

J’ai donc pris rendez-vous pour un soin « Sur-mesure ». Descriptif : Soin visage et nettoyage profond sur mesure, 90 minutes – 149 euros. Avec quand même une hésitation. Parce que chez les Anges, les soins n’ont pas lieu dans des cabines, mais dans de grands fauteuils, a priori très confortables, mais situés dans une même salle, comme chez le coiffeur. Et passer 1H30 avec autour de moi les autres clients qui vont et viennent pour leurs soins de 30 mn, ça ne doit pas aider au lâcher prise.

Bon, je rétablis tout de suite la vérité, le soin Sur Mesure a lieu dans une jolie cabine zen, au sous-sol. Ce qui répond donc à mon autre interrogation métaphysique : oui il y a une cabine pour les épilations… euh déplumages pardon. Nan nan, pas dans les fauteuils de la salle commune, l’épilation.

Confortablement installée dans la jolie cabine, je discute avec l’esthéticienne de ma peau, de mon ressenti. Elle est à l’écoute, et m’explique les différentes étapes du soin qu’elle adapte donc à mes besoins. Lorsqu’elle m’explique qu’elle n’utilise pas de vapeur, mais qu’elle va préparer la peau à l’extraction des points noirs avec des massages, je souris intérieurement.

Oui. Avec la deshydratation, les points noirs, c’est le principal problème de ma peau, et notamment sur le nez. J’en ai tenté des solutions miracles, mais rien qui fonctionne contre ces affreux petits bouchons de sébum, profonds, fins, indésincrustables. Côté positif de la chose : fins, ils sont finalement assez peu visibles, surtout avec une touche de fond de teint ou de crème teintée. Donc il y a déjà un moment que j’ai simplement décidé de mettre un mouchoir sur le problème, et de ne plus y penser. Encouragée par les esthéticiennes d’ailleurs. Quand pendant le soin vient l’instant  de la traditionnelle extraction des points noirs, elles en tentent vaguement un ou deux, pour invariablement conclure qu’il ne faut mieux pas y toucher (peux eux, qui ont l’air bien où ils sont ; pour moi, histoire d’éviter de ressortir le visage en lambeaux ; et pour elles, parce qu’avouons le, avoir une client qui se crispe et glapit de douleur sur la table de massage, tout ça pour extraire de repoussants petits amas de gras oxydé de ses pores béants, c’est pas le plus glamour dans le métier). Bref, soyons honnêtes, en institut, le vrai nettoyage de peau, moment de bravoure s’il en est, se fait rare.

Le soin commence. Matelas chauffant, lumière tamisée, musique jazzy, l’ambiance invite efficacement à la détente. La gestuelle de l’esthéticienne est douce, précise et assurée. Elle prend toujours le contact délicatement avec le visage, les mouvements sont amples, les massages profonds mais délicats. Une fois de plus, je réalise à quel point, en comparaison, ma gestuelle quotidienne de démaquillage et d’application de mes soins est brutale et désordonnée… Soupir !

Après un long massage, arrive donc le moment de l’extraction des points noirs. Et là, je n’y crois qu’à moitié (non, je ne me suis pas pincée, parce que je souffrais déjà en fait !) : elle le fait vraiment. Je veux dire, extraire les points noirs. Alors oui, j’ai souffert, parce que ça a été long, et parce qu’ils sont réellement coriaces. Mais je ne le regrette pas !

Souvent, ont dit que l’extraction ne sert à rien, parce que les comédons reviennent de toute manière boucher les pores. Je suis forcée de nier : les horreurs reviendront certainement, mais après ce nettoyage soigneux, ma peau a réellement changé. Comme si elle respirait de nouveau. C’est vraiment bluffant !

Alors forcément, si comme moi vous avez un problème de points noirs incrustés, et que vous faites ce soin sur mesure, évitez juste avant un premier rendez-vous, votre mariage et autres évènements marquants… Comme c’est un peu violent, la peau garde sur le coup quelques rougeurs, voir quelques petites peaux sèches les jours qui suivent. En revanche, pas de boutons pour moi. Je pense que l’application du sérum qui suit l’extraction, accompagnée d’un petit traitement au courant galvanique (le genre de chose qui sur le papier me laisse sceptique) y est pour beaucoup (comme quoi ça marche !).

Après ce petit moment de torture consentie, applications des masques et soins permettent de finir la séance aussi agréablement qu’elle a commencé…

Conclusions :

Les – :

  • le soin est assez cher,
  • quelques rougeurs juste après.

Les + :

  • le cadre est joli et l’esthéticienne gentille, abordable et très compétente,
  • les produits de la marque sont agréables (texture, parfums) et efficaces,
  • c’est rare de bénéficier d’un vrai nettoyage de peau,
  • l’épilation des sourcils et le remaquillage (avec les produits Becca, très chouette marque anciennement disponible au Printemps) sont compris dans la prestation,
  • l’effet sur la peau est visible.

Conclusion : Les anges ont la peau douce, ça n’est pas que du marketing, il y a une vraie compétence derrière le concept. Je pense recommencer ce soin profond au prochain changement de saison, c’est un bon investissement. En revanche, si les soins 30 mn sont un bon concept, ça n’est à mon avis valable que quand on habite ou travaille dans le quartier. Car faire 25 mn aller, 25 mn retour, de trajet pour 30 mn de soin, c’est un peu dommage !

 

 

Rendez-vous sur Hellocoton !
Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...