Ce chaos, de miel et de cannelle
De jasmin, de narcisse narcotique…
M. L’élixir

[youtube=http://www.youtube.com/watch?v=sYUpMIyM8Dw]

A mesure que l’année s’écoule, qu’il fait plus froid et plus sombre, je m’enveloppe dans des parfums capiteux, liquoreux  ou épicés, confortables et chaleureux comme un plaid de cachemire.

Voici les cinq parfums qui ont eu mes préférences en novembre, tous vanillés mais tous différents:

  • Spiritueuse Double Vanille de Guerlain

Vanille, rhum, cèdre : cette gourmandise se déguste comme une liqueur longuement vieillie en fût et se consomme sans modération, votre entourage s’en enivrera avec délectation.

  • Tonka Impériale de Guerlain

Amande, vanille, fève tonka : un macaron qui se savoure, délicat sans overdose de sucre, définitivement élégant.

  • Rousse de Lutens

Cannelle, cèdre, ambre : des épices qui réchauffent, confortables et aisées à porter, espiègles et pétillantes.

  • Eau Duelle de Diptyque

Cardamome, safran, vanille, thé noir : corsée, fumée, cette vanille s’élève en volutes, éthérée, libérée du pesant déguisement sucré dont on veut trop souvent l’affubler.

  • Havana Vanille de l’Artisan Parfumeur

Rhum, tabac, cuir : le tout, pourtant, sans virilité, c’est d’un sac à main féminin que s’échappent ces effluves addictives.

Alors, qui a dit que la vanille, c’était barbant et prévisible ?

(et encore, pas un mot sur Felanilla  de la Parfumerie Générale, Vanille Galante d’Hermès ou Vanille Tonka de Nicolaï, sans vouloir vous mettre l’eau à la bouche…)

Rendez-vous sur Hellocoton !
Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...